Accueil du site - Les animations - Sportives

Stage de Danse Africaine...

Publié le vendredi 26 octobre 2007.


Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles...

Samedi 10 novembre le CAP accueillera Anna B.DIAGOURAGA, danseuse professionnelle, accompagnée de 3 percussionnistes.

Ne résistez pas à l’appel des Jembés et venez nous rejoindre pour enrichir votre "culture corporelle" sur des rythmes et des mouvements qui vous permettront de vivre une expérience unique et approfondir également votre culture africaine.

..."La danse africaine, bien qu’elle connaisse un engouement auprès du public européen, reste assez méconnue en France pour différentes raisons :

les méthodes de transmission et d’apprentissage ne sont pas les mêmes d’un coté et de l’autre de la méditerranée, pendant longtemps et encore de nos jours la pédagogie n’était pas le souci premier des intervenants, la danse africaine étant souvent considérée comme une performance physique, voire sportive et non pas comme un vecteur d’expression. les professeurs eux mêmes, n’étant pas toujours formés à former des danseurs ou danseuses, il y a eu toutes sortes d’expériences plus ou moins heureuses.

Les motivations pour venir assister à un stage de danse africaine sont, elles aussi très variées :
- certains y voit un moyen d’évasion, une destination exotique, parfois même un défouloir.
- d’autres y verront une discipline, un dépassement de soi
- quelques uns voudront l’intégrer dans un parcours artistique plus vaste...

Mais pour beaucoup, et bien que cela soit rarement exprimé tel que, c’est d’abord réapprendre à écouter son corps, à se dégager des inhibitions induites par le mode de vie européen, et pour le coup, retrouver l’esprit de communion qui peut exister dans un groupe pratiquant la danse, (et la danse africaine le favorise pour de bon). en effet, la communication entre la danseuse, les élèves et les musiciens présents permet de satisfaire les besoins de chaque individu dans une communauté recréée.

La connaissance technique et anatomique du corps en mouvement étant bien maitrisée par le professeur, les progrès en danse sont réels et cela évite un autre écueil fréquent : une certaine image mythique de la danse et de la culture d’afrique de l’ouest.

si l’expérience vous tente, n’hésitez pas à nous rejoindre ! ...".

.. Une Touche d’ébène, asso. rouennaise