Accueil du site - Activités

Christine De Petra, 9ème à la Coupe Nationale Entreprise

Publié le lundi 18 décembre 2006.


Après s’être rendue à Houlgate il y a quelques semaines, Christine De Petra se rendait le 16 décembre à Paris pour disputer, dans l’enceinte du temple du judo français (Institut du Judo), la coupe nationale entreprise. Christine devant les tatami de l' I.J.Cette fois pas de doute il y avait des candidates au titre de championne de France ! 43 judokas se pesaient et affichaient moins de 57kg. Christine, sereine mais affamée se ruait sur ses sandwiches. En effet elle avait du se discipliner pour ne pas franchir la barre fatidique des 57kg. Son abnégation avait réussi puisque la balance annonçait un 56kg300. En attendant l’heure des combats, Christine et Alain se sont délectés du lieu magique qu’est l’Institut du Judo en regardant les combats des masculins qui étaient déjà à l’oeuvre. Vincent De Petra, mari de Christine et arbitre international, évaluait les arbitres en présence sur les tatamis. 14heures, les filles s’activent et se rassemblent auprès des tatamis. Ce sera le numéro 7 - peut-être un chiffre porte bonheur ! -. Le tableau est distribué : Christine passe le premier tour et rencontrera Sandrine Rotelou ( Marine nationale). Pour espérer aller en finale, Christine doit gagner trois combats. Une vue (partielle) des 8 surfaces de combat de l'I.J. Le premier tour est donc le moyen de regarder les adversaires que va rencontrer Christine. On échaffaude des plans, on se dit que telle ou telle semble forte......mais Alain est là pour rappeler à Christine qu’elle doit faire avec les judokas présentes et que rien ne sert de trop phosphorer... Premier combat : la mise en jambe semble difficile. Christine est menée par une pénalité. Les secondes défilent....Christine attaque et sur un taniotoshi renverse la situation et gagne le combat par yuko. Un peu fatiguée, Christine boit et se ravitaille. Le temps que toutes les combattantes fassent leurs combats, Christine se concentre dans son coin, ferme les yeux et tente de retrouver toute son énergie. Deuxième tour, la bataille semble rude. Son adversaire Marjorie Dupont est plus dynamique. A la deuxième minute du combat Christine tente plusieurs enchainements mais ne parvient pas à déstabiliser son adversaire et c’est en voulant attaquer que Marjorie Dupont contre sur un uchi mata, certes arraché mais lui donnant la victoire par ippon. Christine est battue, déçue mais tout n’est pas terminé puisqu’il faut attendre les repêchages. En accédant aux demi finales, Mademoiselle Dupont permet à Christine de se remettre dans la course pour la place de troisième mais avant il faudra passer quatre tours. Premier repêchage, l’adversaire blessée ne se présente pas. Second tour, Christine se sent en forme, elle entame le combat avec tenacité. Après une attaque avortée, le combat va au sol et Christine en profite pour construire en passant un étranglement. Les deux combattantes sont près de la ligne de sortie. Christine continue de serrer, il semble que l’étranglement va marcher lorsque sur un sursaut son adversaire tourne peu à peu et oblige Christine à la suivre oubliant la limite du tapis...Maté, l’arbitre vient légitimement interrompre le combat, Christine est passée tout près du ippon. La bataille reprend, le combat est très ouvert quand sur une réaction Emmanuelle André passe un ko uchi gari qui sera fatal à Christine. Le combat est perdu mais ce fut le meilleur réalisé par Christine. Malgré la défaite, Christine aura perdu contre celle qui finira première et celle qui ira en finale des repêchages pour finir troisième. Christine n’a donc pas déméritée loin de là et termine neuvième en se jurant qu’elle reviendrait l’année prochaine.