Accueil du site - Compétitions - Participations /Résultats

Championnat de Normandie par équipes de club cadets

Le CAP sur la 3ème marche du podium...
Publié le samedi 22 décembre 2012.


C’est dans l’enceinte du CSN d’Houlgate que s’est déroulé le premier Championnat par équipe de la saison. 16 équipes venaient briguer un accessit pour les championnats de France qui se disputeront les 5 et 6 janvier prochains à l’IJ à Paris.

L’équipe du CAP composée de :Corentin LOTON (Tom DESCHAMPS remplaçant), Sacha HAUGUEL, Antonin LORY, Valentin RENAULT et Thomas COURTOIS respectivement en - 55Kg ; -60 Kg ; -66Kg ; -73Kg et + 73Kg s’alignait au premier tour contre une équipe de L’Aigle (Orne).

1er tour très vité expédié sur le score sans appel de 5 victoires, 50 points à 0.

L’équipe rencontrait ensuite Sotteville-les -Rouen pour un second tour moins expéditif, mais néanmoins remporté sur le même score de 5 Victoires, 50 points à 0.

Les "choses sérieuses" commençaient véritablement avec ce troisième tour contre l’AJ 61, vainqueur de l’an dernier et donc tête de série cette année.

Au premier tour,, Sacha avait le redoutable privilège d’ouvrir le bal contre Romaric BOUDA, 3ème des France cadets en 2012 (et 5ème des France Juniors !). Après un excellent début de combat, avec un Sacha sans complexe qui attaquait en o uchi gari et uchi mata, déstabilisant un peu son adversaire, la "logique" était respectée et le combat se soldait par un Ippon en faveur de BOUDA. La pièce maîtresse de l’AJ 61 étant jouée, les Capistes conservaient à ce moment là toutes leurs raisons d’y croire. Antonin faisait jeu égal avec son adversaire au score, bien que les actions les plus dangereuses étaient à mettre à son compte... quand emporté par son envie, il vint saisir le pantalon de son adversaire sur une action confuse qui lui valait... un Hansoku make qui alourdissait singulièrement le score à remonter hélas ! Valentin remettait les pendules à l’heure en gagnant son combat. Thomas entrait alors pour un combat contre un - 90Kg , podium national lui aussi. Néanmoins, on y croyait tous, la vivacité de Thomas pouvant combler le manque de puissance par rapport à son adversaire. Il ne fallait surtout pas rentrer dans le jeu de son adversaire et le déstabiliser en permanence par des décalages incessants, ce que fit Thomas dans l’entame de son combat, mais son adversaire finit par le fixer et engager un uchi mata ken ken tout en puissance qui eut raison de la défense de Thomas, ... qui en outre se blessait sur cette action. C’en était fini de nos espoirs de sélection pour les France, la 3ème victoire venant d’être signée par l’AJ 61. Corentin entrait donc en lice sans grande conviction, avec néanmoins l’envie de prouver qu’on n’était pas passé loin de l’objectif. Il apportait ainsi une dernière victoire sur Ippon pour le camp Capiste. 3 Victoires à 2 Victoires... c’était plus que jouable, le score aurait tout aussi bien pu s’inverser... mais c’est ainsi !

Pour la place de troisième, le CAP rencontrait Mont Saint Aignan renforcé pour la circonstance avec 2 combattants de Gonfreville l’Orcher et non des moindres, puisqu’en - 55Kg, il s’agissait de Julien MERCIER, 3ème il y a peu au tournoi Label A de Marseille qui lui assure une qualification directe pour le championnat de France. La rencontre se soldera par 4 Victoires à 1 pour le CAP. (A noter toutefois que Thomas bléssé na pu combattre pour le CAP et que Julien MERCIER n’a pas combattu pour MT ST Aignan, car la partie était jouée avant ce dernier combat pour lequel nous avions fait renter Tom DESCHAMPS... qui qualifiait ainsi lui -même, non sans humour, sa victoire en sortant du tapis : "Les doigts dans le nez" ! On était donc 3ème, un peu déçu de ne pas être retenus pour les France, mais heureux d’avoir démontré à tous que cette troisième place était amplement méritée.

Remontée dans les gradins, l’équipe buvait, mangeait et se détendait avant la remise des récompenses quand soudain, un appel au micro la rappelait pour disputer une place de barrage entre les 3èmes à savoir le CAP et Alliance Manche Judo afin de déterminer le remplaçant pour les France ! Complètement démobilisés, les gars essayaient bien de donner le change en se motivant entre eux pour se rendre jusqu’au tatami, ... mais la concentration n’y était pas ! Et ça se vérifiait d’entrée avec Sacha qui visiblement n’était pas dedans, toujours en retard sur les mains, et en conséquence, rarement offensif, alors qu’il avait été impérial jusque là. Il perdra ce premier combat passant le témoin à Antonin qui révèlera les mêmes difficultés de gestion... 2 à 0 contre nous ! Et nous n’étions plus que 4 en raison de la blessure de Thomas... ce qui fait que c’était cuit ! Thomas vient alors nous voir et nous signale qu’il veut combattre afin de redonner toutes ses chances à l’équipe. On essaie bien de l’en dissuader un peu, mais on sent qu’il en veut et on le laisse prendre sa décision en lui rappelant qu’au moindre signe d’aggravation de la douleur on stoppe tout ! Valentin entre alors sur le tatami en sachant qu’il doit à tout prix gagner et qu’alors, rien n’est joué ! Il s’acquitte merveilleusement bien de sa tâche et Thomas est alors prêt, du moins dans sa tête pour aller chercher cette victoire qui nous ramènera à 2 victoires de chaque côté. Non seulement il gagnera, mais il y mettra la manière en gagnant par Ippon ! Corentin entrait alors en lice pour le combat qui allait désigner le vainqueur de la rencontre. Avec beaucoup de détermination et d’autorité, il allait chercher cette victoire salvatrice qui "libérait" le camp Capiste ! 3 à 2 et une place de remplaçant à la clé pour le championnat de France. Bravo les garçons, on est fier de vous !

Ce fut une belle aventure et même si elle ne s’est pas arrêtée là où on aurait souhaité qu’elle s’arrête, elle fut belle jusqu’au bout.

Sans vouloir refaire le monde, ... nous pensons que notre rencontre avec l’AJ 61 en demi-finale était une finale avant l’heure... ils battront d’ailleurs le Grand Rouen en finale sur le même score. Placés dans l’autre tableau, nous aurions sans doute disputé la finale contre eux et du même coup assuré notre qualification pour les France, bien que je le répète, l’AJ 61... c’était plus que jouable. Nous n’avons pas su saisir l’opportunité, c’est le sport !

Je retiendrai de ce championnat par équipes, le dévouement de Thomas et Valentin nos deux renforts qui ont su parfaitement s’intégrer à l’équipe et y apporter la contribution pour laquelle nous les remercions vivement. Qu’à travers eux soient également remerciés leurs parents qui ont fait le déplacement pour le CAP, mais aussi leurs professeurs et leurs Présidents de clubs, en l’occurrence, l’ALM EVREUX pour Valentin et le S U JUDO DE VERNEUIL pour Thomas, qui leur ont permis de tirer sous les couleurs du CAP en signant avec nous cette convention de double appartenance pour la saison 2012/2013.

Le podium : de G à D. AJ 61 . JCGR ; CAP ; AMJ.